Comment les êtres de la Nature vivent-ils le processus ascensionnel de Gaïa ?
Illustration de Stéphanie Pitzalis

Comment les êtres de la Nature vivent-ils le processus ascensionnel de Gaïa ?

Au même titre que les humains, les autres règnes participent à l’ascension planétaire. Leur caractéristique commune est leur capacité à se fédérer et à se mettre au service de projets collectifs. Les animaux, les végétaux et les cristaux sont possesseurs de sagesses et de connaissances ancestrales qui doivent se mutualiser à celles des humains afin de former une unité au service de Gaïa.

Toutes les formes de vie sont reliées entre elles via un champ lumineux intelligent qui maintient une cohérence vibratoire et qui joue aussi le rôle d’interface de communication. Nos champs auriques sont en résonnance avec celui de Gaïa pour activer et remplir nos fonctions planétaires. Puisqu’il est devenu difficile pour l’humain de conscientiser les siennes et de les mettre en application, il semble logique de nous tourner vers les habitants du Royaume de la Nature pour recevoir de l’aide et des soins afin de participer au rééquilibrage et à la réharmonisation planétaire durant son processus ascensionnel.

Mastella appartient à une famille, les Lystes, dont la mission principale est de mettre les différentes formes de vie au contact les unes avec les autres. Ils ont la fonction de médiateurs, ils sont les garants de la paix et du respect entre les peuples ainsi que l’organisation de possibles collaborations. Mastella est une intermédiaire privilégiée pour les humains et les familles des êtres de la nature qui en sont très éloignés de nous par leurs formes et leurs vibrations. Les Lystes sont des intermédiaires extrêmement précieux et indispensables au bon fonctionnement de notre biosphère. Par exemple, une famille de sylphes très éthérés régule la pureté de l’atmosphère. Sans les Lystes, nous serions incapables de communiquer avec eux tant leur nature est éloignée de la nôtre. Nous avons actuellement besoin de leur participation ; elle est même primordiale car ces sylphes dissolvent aussi les formes-pensées que génèrent les humains. Sans eux, la pollution psychique que nous créons dans l’astral est une réelle difficulté aux nombreuses conséquences problématiques. Chaque famille du Royaume de la Nature a beaucoup à nous apporter, de merveilleuses perspectives de collaborations s’offrent ainsi à nous.

Même si, en tant qu’humains nous ne nous souvenons pas de toutes ces possibles alliances, ces connaissances sont encodées dans nos mémoires corporelles. Elles font partie de l’héritage spirituel que les Atlantes et autres civilisations nous ont transmis. Notre défi consiste à réactiver en nous ce potentiel endormi de reliance à la nature afin de fonctionner en synergie avec le vivant. La pratique de communication et d’échanges d’informations est une clé d’activation de notre potentiel ; elle apporte la vision puis l’expérimentation de ces réalités vibratoires supérieures.

Pour faciliter les voyages de la conscience vers le Royaume, il est préférable de créer un partenariat avec un résident avec lequel nous pourrons collaborer à long terme. Il deviendra un point d’ancrage qui favorisera nos déplacements vers le Royaume ou sa venue dans notre dimension. Nous pouvons donc soit trouver une de nos extensions de conscience avec laquelle faire alliance soit nous lier avec un être qui se présentera à nous. Le Royaume n’est pas assujetti aux mêmes mesures de temps et de distances. Ses habitants bénéficiant d’une durée de vie extrêmement longue, il est d’autant plus aisé de se lier à une extension de conscience active. Pour cela, il suffit d’émettre clairement notre intention puis d’apaiser notre mental et d’adopter une posture intérieure d’accueil. L’esprit au calme, nous attendons d’être contactés par un esprit de la nature ou par une extension.

Je vous souhaite de merveilleuses rencontres ! J’attends avec impatience de lire vos expériences !

Pour ceux qui connaissent le témoignage de Trânma dans la trilogie d’Osmose Temporelle, vous pouvez approfondir le sujet tout au long de la lecture du livre et en particulier au chapitre 2. Le site d’Osmose Temporelle vous propose aussi une méditation guidée avec Mastella.